Skip to Content

Blog Théâtre et Opéra

Théâtre et Opéra cristallisent actuellement les enjeux interculturels : par leur hétérogénéité essentielle (texte, scène, musique, danse), par leur dimension multilingue et multimédia, ils constituent un prisme fascinant pour penser le dialogue des cultures et la mondialisation. A travers ce blog, les étudiants du Master Pro MCEI annoncent des productions, analysent des représentations, rencontrent des professionnels du spectacle vivant.

La Dame de pique : le fantastique russe retourne à Paris

Le trois, le sept, l’as… Voilà les fameuses trois cartes qui gagnent toujours. Un secret mystérieux, mais aussi la cause des tourments de l’officier allemand Hermann, prêt à tout pour résoudre cette énigme. Car le jeu est devenu sa passion : elle lui dévore l’âme et le cœur. Le secret arraché à la Comtesse, Hermann pense contrôler le hasard et gagner de grosses sommes d’argent, sauf que le destin lui a déjà préparé sa propre carte, finale et fatale. Qui gagnera la partie ? La réponse dans cet opéra cauchemardesque.

The Sound of Music : une répétition entre Histoire et Nature placée sous le signe de la jeunesse

Emilio Sagi disait, à propos de sa mise en scène de The Sound of Music  au Théâtre du Châtelet : « Pour moi, la vraie dialectique est à chercher au cœur de la Nature et de la bonté, thèmes sous-jacents à l’histoire politique de l’œuvre. On ne peut adopter la position du " laisser faire, laisser passer " et ignorer les faits, ce serait fausser ce qui est raconté. J’ai donc voulu qu’on sente la présence nazie tout au long de l’œuvre avec pour point culminant sa présence dans la salle même, mettant le spectateur dans la position du choix qu’a dû faire la famille von Trapp : accepter ou dire non ». Cette interprétation du célèbre musical de Broadway a été remarquablement illustrée par la répétition à laquelle ont assisté les étudiants du Master MCEI le samedi 26 novembre.

Bienvenue au Châ-te-let !

A la fois exigeant et populaire, le Théâtre du Châtelet revendique une programmation interculturelle destinée à toucher le plus grand nombre. L’institution historique passe outre certaines conventions pour faire bouger le tout-Paris. Pour notre plus grand plaisir, nous avons eu l’opportunité de rencontrer le directeur de cet établissement haut en couleur, Jean-Luc Choplin.

Traversée, conte moderne

La compagnie Hippolyte a mal au coeur s'installe, à partir du 29 novembre prochain, dans l'ancien Théâtre du Guignol, à l'International Visual Theater. Pour présenter sa nouvelle production, Traversée, l'équipe artistique est allée à la rencontre du public. Retour sur la création d'un spectacle poétique et militant.

"Une idée soudaine qui s'est imposée d'elle-même" à Estelle Savasta, celle de créer une pièce qui sucite volontairement le débat pour questionner la "conscience sociale" des jeunes d'aujourd'hui.

La rencontre du destin et de l'Histoire

C'est l'histoire d'amants maudits : un amour défendu, un geste fatal, la séparation. Les trois coups sont sonnés, Don Alvaro et Leonora sont jetés dans le tourbillon de la vie. Dans leur fuite, ils s'aventurent sur des chemins différents... Des années plus tard, ils se retrouvent et la malédiction s'accomplit. La forza del destino, c'est une plongée vertigineuse au coeur des passions humaines, une fresque romanesque, une course à l'abîme à travers laquelle transparaît tout un monde. 

La Force du destin à l'Opéra de Paris : une répétition intense

Les étudiants du master MCEI ont assisté le 8 novembre à une répétition de La Force du destin de Giuseppe Verdi à l'Opéra Bastille. Nous avons donc passé la matinée à observer le travail coordonné des artistes sur les deux premiers actes de cet opéra romantique, que les artistes répètent depuis le 10 octobre.

Dans les entrailles de l'Opéra Bastille

8 novembre 2011. Opéra Bastille. Il est 17h30.  Après trois heures de répétition de La Force du destin, une visite des ateliers de confections des décors, et la rencontre du chef d’édition et du directeur de la dramaturgie, cette incursion à l’Opéra est déjà très enrichissante. Dernière étape : la visite des espaces scéniques. Pourvu que celle-ci ne soit pas monotone, se dit-on, car la fatigue nous gagne. Et bien, c’était sans compter le dynamisme de notre guide, qui nous a proposé une visite assez théâtrale. 

Patrick Scemama lève le rideau sur son travail de rédacteur en chef

A l'Opéra de Paris depuis 1995, il n'a jamais fait d'études en musicologie. Diplômé en lettres, il débute dans la presse écrite et la télévision, mais se passionne vite par l'univers de l'opéra au moment où ce genre attire l'attention des grands metteurs en scène de théâtre. S'occupant des programmes d'opéra dans un premier temps, il est ensuite chargé de l'édition générale et en particulier du magazine En Scène !, assurant ainsi une partie de la communication écrite de l'Opéra de Paris. Lors de la rencontre avec les étudiants du Master MCEI, il a dévoilé le mystère de son métier.

Hamlet, ou le duel infini de Daniel Mesguich

Hamlet est une des pièces emblématiques de William Shakespeare : ni sur l'amour, ni sur le pouvoir, elle met en scène l'individu humain dans toutes ses acceptions, dans toutes ses contradictions, riche et vulnérable.

Un dernier Tango au théâtre du Châtelet

La comédie musicale argentine écrite en 2001 par Diego Romay et Dolores Espaja revient en ce début de saison sur le scène du Théâtre du Châtelet pour un tout-operator en talons aiguilles, dans la Buenos Aires des années 1900. Au programme : de la passion, de la castagne, et du tango, bien entendu ! Dans une Argentine en rouge et noir, Giselle, une jeune Française fraîchement débarquée dans la capitale, et Lorenzo, un docker travailleur et honnête, s'aiment au premier regard.

Syndiquer le contenu