Que se passe-t-il quand un auteur-humoriste rencontre un photographe? Et quand le premier a une idée pour le moins originale? C’est le début d’une belle collaboration, qui donne lieu à un projet plutôt inattendu. Un an après, le résultat de cette aventure est enfin visible à travers une exposition en plein Paris, au Point Éphémère.

Luigi Li, auteur-humoriste passé par le Jamel Comedy Club et Little Shao, photographe renommé spécialisé dans la danse (urbaine), ont associé leur talent pour donner la parole aux oubliés de la rue. Le photographe, coutumier des clichés qui mêlent la danse à d’autres univers artistiques, a immortalisé les sans-abris brandissant des pancartes. Sauf que le message délivré est différent de celui que l’on peut souvent lire. C’est là qu’intervient Luigi Li. Son idée était de remplacer les mots inscrits par ces personnes («1 euro pour manger, svp») par des formules décalées et humoristiques telles que «Heureusement que la mode est aux fringues vintage, ça m’arrange!». Luigi Li ouvre alors un Tumblr (plateforme de blogging dédiée au partage de photos) au début du mois de décembre 2012. Le concept est d’abord accueilli froidement par le public sur les réseaux sociaux, mais l’idée finit par faire son chemin. La Fondation Abbé Pierre soutient les deux jeunes artistes dans leur initiative et leurs photos sont finalement exposées dans un lieu branché de la capitale. Luigi Li ne prétend pas «avoir aidé les SDF » mais ajoute que c’était « simplement une idée qui lui tenait à cœur».

Derrière cette collection d’images, l’enjeu est plus profond. A l’approche de la saison froide, les sans-abris vont vivre les mois les plus difficiles dehors. Cette exposition plaide pour changer le regard de la société sur ces personnes. Bien trop souvent oubliés, assis aux pieds des passants mais transparents à leurs yeux, les sans-abris espèrent que le message véhiculé par les clichés les rendront un peu plus visibles. La force de cette prise de parole, c’est son originalité, sa créativité, sublimée par l’humour. Car le rire, même s’il semble à l’opposé de la vie dans la rue, peut faire des merveilles.
S. Baucheron
 
Pour visiter la galerie, rendez-vous de 14h à 19h jusqu'au 17 novembre 2013 au Point Éphémère 

Pour visiter le Tumblr du projet, c’est par ici !
Retrouvez Le Point Éphémère sur
Twitter et Facebook

 

Répondre

CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
6 + 10 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.