Les films Studio Ghibli : expériences immersives uniques

 

(une playlist ghibli♪ a été lancée durant la rédaction de cet article, à des fins de recherche bien-sûr! ;))

 

Avec près d’une vingtaine de films Studio Ghibli sur la plateforme de streaming Netflix, il y a de quoi se lancer dans un marathon ! 

En quelques mots, qu’est ce que le Studio Ghibli ? 

Le Studio Ghibli est un studio de films d'animation japonais, fondé en 1985 par Hayao Miyazaki et Isao Takahata. Le Studio Ghibli a pour volonté de “souffler un vent nouveau sur l’industrie de l’animation japonaise”. Il porte d’ailleurs bien son nom, Ghibli, qui signifie vent chaud. Aujourd’hui, les films ont largement dépassé les frontières du Japon et connaissent un succès universel. Entre les animations à large palette de couleurs, les histoires réconfortantes ou encore les douces mélodies, tout est fait pour nous embarquer dans l’univers Studio Ghibli ! 

Mais, comment les films du studio Ghibli parviennent-ils à nous faire vivre une expérience immersive unique ? 

 

World building

Chaque film Studio Ghibli nous plonge dans son propre univers. Il nous est présenté dès la scène d’ouverture, dans lequel visuels et sonorités sont convoqués. A la manière d’un leitmotiv, ces visuels et sonorités deviendront signatures du film. 

Chaque univers est fait de différents rêves, de différentes aspirations et de contes de tous les horizons. Des sociétés et cultures sont également établies et propres à chaque univers. Le fait de créer tous ces éléments relatifs à une histoire est ce qu’on appelle le “World-building” ou littéralement création d’un monde. Cela renforce l’histoire principale et aide à immerger le spectateur dans l’univers du film. 

Si pour chaque film l’univers est différent, le personnage principal de chaque film suit toutefois un même parcours. Ce dernier se retrouve confronté à un challenge ou un obstacle et doit trouver sa voie. Souvent, il s’agit d’un enfant, encore plein d'innocence mais qui ressort grandi de son périple. Il peut se retrouver à explorer un monde magique, peuplé de personnages et créatures venus d’ailleurs, ou à découvrir le monde réel. Dans le voyage de Chihiro, Chihiro doit sauver ses parents transformés en porcs par une sorcière, dans Kiki la petite sorcière, Kiki, sorcière de 13 doit partir vivre loin de sa famille, ou encore Seita dans le Tombeau des lucioles qui doit survivre avec sa petite sœur pendant la seconde guerre mondiale. Mais même les films les moins fantastiques parviennent à nous offrir de la magie dans l’ordinaire. Pour autant, ils ne perdent pas de vue leur réalisme. Pour citer Miyazaki, “même si le monde représenté est un mensonge, l’astuce est de le faire aussi réel que possible”.

Ainsi, implémenter un imaginaire à l’histoire permet de plonger le spectateur dans l’univers et de lui faire croire à son existence. 

 

Réalisme

La construction de l’univers et la façon dont il est utilisé permet de proposer un réalisme convaincant. Ce réalisme immersif est le fruit du travail méticuleux des dessinateurs. En effet, la qualité de leur travail est reflétée dans chaque scène dessinée à la main et sur lesquelles une grande attention est accordée aux détails. Chaque plan se concentre sur tous les éléments qui y figurent et chaque élément est un choix conscient. 

La précision de la nature dépeinte est saisissante. Ces plans sur la nature sont également des moments qui imitent la vie réelle et permettent au film d’avoir des respirations.  

Arrietty : le petit monde des chapardeurs, (2010)

Le réalisme se traduit également dans l’animation, qui elle aussi, s’attache à montrer le réel. Les personnages sont réalistes, humains, dans leurs comportements avec leurs habitudes ou leurs mimiques. Toute expression faciale est travaillée, reproduite de manière à traduire parfaitement les émotions qu’ils souhaitent exprimer. Les mouvements des corps ou bien des objets sont un parfait exemple pour démontrer comment l’animation crée cette illusion du réel. 

kiki la petite sorcière, (1989)

On doit ces sensations de lumière, de gravité, d’élan ou encore de profondeur aux animateurs du studio qui maîtrisent parfaitement leur art. Ainsi, à travers cette approche du mouvement, le spectateur parvient à entrer dans la réalité du monde animé.

 

Focus : Notions musicales

Dans les films Studio Ghibli, la musique est également un bon moyen d’ancrer le spectateur dans l’univers du film. Elle joue un rôle significatif dans notre expérience cinématographique et vient en appui à la compréhension des dialogues, des personnages ou encore des visuels. En effet, si l’on voit et comprend ce que l’on regarde, on ressent surtout ce qu’on entend. La musique nous rend nostalgique, triste ou heureux. Mais comment la musique parvient-elle à nous faire ressentir des émotions si fortement ?

Pour beaucoup de bandes-sons des films, Joe Hisaishi en a été le compositeur. Si certaines de ses compositions vous sont familières, c’est probablement en raison des influences occidentales. De Tchaikovsky à Ravel ou encore Prokofiev, beaucoup de ses œuvres musicales en sont inspirées. Mais toutefois, les mélodies créées parviennent à être uniques et sont signatures du style de Hisaishi. Dans beaucoup de ces compositions, les notes sont très “espacées”. A l’écoute des morceaux, on dirait qu’ils sont aériens et les notes glissent. - Cela fait référence au terme (Ma), terme japonais qui signifie “espace”. Concept esthétique utilisé dans plusieurs domaines de la culture et qui rappelle le vide essentiel entre les choses. 

En musique, cela correspond au silence (soupir, pause, et autre) qui vient interrompre momentanément l'exécution de l'œuvre musicale. - La musique, par ses notes plus ou moins espacées, donne le ton à la scène qu’elle accompagne. Elle permet de saisir ce que la scène souhaite exprimer. Elle peut alors refléter l’état d’esprit d’un personnage ou bien l’urgence d’une situation. Parfois, la musique est même produite en amont d’une scène pour que les équipes saisissent l’émotion à faire passer.

Dans ses films, Miyazaki laisse également beaucoup de place à notre imagination et au contexte. En effet, dans certains passages, on entend uniquement des bruits de nature ou bien parfois même uniquement du silence. Ces moments où elle la musique n’est pas de mise, la mettent en valeur dès qu’elle réapparaît. 

 


Très difficile de décrire la musique en mots ou bien images alors je vous laisse avec cette playlist de musiques des films ! 

Studio Ghibli - Soundtracks

 

Chaque œuvre est une expérience cinématographique à vivre, à voir et à écouter ! Les films abordent une panoplie de sujets divers, des plus tragiques aux plus farfelus, et vous plongent dans leur univers. Derrière ces films d’animation se cache également de fortes critiques de la société de notre société actuelle. Mais chacun est libre de se faire sa propre idée du film et des leçons qu’on peut en tirer.