Outil orwellien ou coup d’épée dans l’eau : quelle approche pour les applications de traçage de contacts ?