Comptes rendus de spectacles vivants

Dans la dernière création du Théâtre du Soleil, Ariane Mnouchkine rend hommage à la culture nippone. Lauréate du Prix Kyoto en 2019, qui récompense de manière internationale l’œuvre d’un artiste et sa « contribution à la société humaine », la metteuse en scène a choisi de mettre le Japon à l’honneur dans son nouveau spectacle, grâce à son intrigue et à ses codes. 3h15 de théâtre qui en mettent plein la vue aux spectateurs.trices, et qui pourtant, peuvent les laisser sur leur faim…

Retour sur ce début de saison 2021-2022

Suite à deux années très difficiles, les artistes sont plus que jamais prêts à partager leurs œuvres et leurs imaginaires avec les spectateurs. Les théâtres ont réouvert, et les comédiens foulent les planches des scènes avec une rage et une envie brûlante. 

Cet article proposera quelques pièces de ce début de saison 2021-2022 à voir absolument. Restez, il y en a pour tous les goûts !
 


 

         "Un sacre célèbre des expériences de vie face à la mort et les illuminent par la puissance du groupe, mais essaye aussi de trouver des solutions à la charge mentale et émotionnelle que sont ces disparus que l’on ne sait plus célébrer et ces cicatrices que l’on ne sait plus panser. La coexistence des récits d’une expérience sensible, intellectuelle et physique permet de faire sens dans l’intimité de chacun." - extrait de l'article.

 

Tous des oiseaux, texte et mise en scène de Wajdi MOUAWAD

Un jeune couple, Wahida et Eitan, se retrouve coincé dans un hôpital au cœur du conflit Israélo-palestinien alors qu’ils étaient partis à la recherche de la vérité sur les origines biologiques du père d’Eitan. C’est au chevet de l’homme qu’elle aime que Wahida va être confrontée à la haine des parents de celui-ci envers des origines arabes qu’elle ne reconnait même pas elle-même. L’histoire de ce couple va ainsi être dynamitée par la violence du monde, des familles, et des conflits des peuples qui les accompagnent…

Le Sacre du Printemps est une œuvre majeure du XXe siècle, chorégraphiée par Vaslav Nijinsky sur une musique d’Igor Stravinsky. Ballet de 29 minutes constitué de deux tableaux, il met en scène les rituels de la Russie païenne à travers le sacrifice d’une jeune fille au dieu du Printemps dans l’espoir d’un renouveau. Depuis sa première le 29 mai 1913 au Théâtre des Champs-Elysées, ce ballet n’a pas cessé de fasciner les chorégraphes, à tel point qu’on compte aujourd’hui plus de 200 versions du Sacre. Symbole de modernité, de révolution, d’abandon des codes classiques, Le Sacre du Printemps a marqué l’histoire de l’art et pourtant il n’en reste aucune trace.

Crédits : Christophe Raynaud De Lage

 

« La discrétion du souffleur se doit d’être inversement proportionnelle à l’indiscrétion des acteurs »

 


crédit photo : Michèle Laurent / Macbeth lors de son couronnement

5 ans après sa représentation en 2014 au Théâtre du Soleil,  grand classique du théâtre élisabetain par le génie shakespearien et mis en scène par l'incourtournable troupe d'Ariane Mnouchkine : Macbeth portrait d'un spectacle qui a marqué les esprits.

C'est à l'occasion du 50ème anniversaire de la compagnie du Théâtre du Soleil, qu'Ariane Mnouchkine décide de présenter un classique du théâtre élisabéthain : La tragédie Macbeth de William Shakespeare (écrite en 1606). Cette pièce met en scène la décadence et la transformation progressive d'un officier heureux et apprécié, Macbeth, en un monstre de cruauté, un tyran avide de pouvoir prêt à tout pour accéder à la gloire. Dans sa mise en scène, si Mnouchkine modernise et réactualise sa pièce par des décors spectaculaires et un travail du corps impressionnant, elle met en avant un aspect fondamental de la pièce : la place du surnaturel et la figure de la malédiction, qui est propre aux tragédies grecques.

 

Vous êtes-vous déjà demandés où vous en seriez si vous n'aviez pas fait tel choix à tel moment de votre vie ? Avez-vous déjà croisé au détour d'une rue une personne que vous aviez perdue de vue depuis des années ? Ou bien tiré au dé pour prendre une décision ? La compagnie Rode Boom revient sur toutes ces questions laissées au hasard, nous invitant dans leur laboratoire à démonter le sort. Un spectacle immersif et intriguant, qui interroge tout autant qu'il fait sourire – explorons ensemble toutes ces « Évidences Inconnues ».

Vous l’avez ratée l’année dernière au Théâtre Monfort ? Pas de panique, la pièce de Paul Moulin Zaï, Zaï, Zaï, Zaï, adaptée de la bande dessinée de Fabcaro, est en tournée et revient à Paris prochainement ! L’occasion de découvrir un spectacle original, drôle, engagé, complètement barré… bref, rafraîchissant !  

« On vous parle d’un temps que les plus de trente ans ne peuvent pas connaître ».

Vous êtes nés entre 1980 et 1995 ? Vous allez sur vos 30 ans, regardant en arrière toutes ces années écoulées et toutes celles qui vous restent encore à vivre, et vous vous demandez quel sens donner à la vie ? Alors cette pièce est faite pour vous ! Vous êtes de ceux qui sont nés avec un Iphone 7 entre les mains ou de ceux qui ont connu la fin des Trente Glorieuses et vous ne comprenez pas ce qu’il peut bien clocher chez ces jeunes qu’on appelle la génération Y ? Alors cette pièce est également faite pour vous ! C’est avec humour mais aussi avec une grande sensibilité que la compagnie Avant l’Aube parle de la génération Y, de leur génération, au théâtre du Lavoir Moderne Parisien.

Ils sont trois. Ils sont jeunes. Et issus de la génération Y. De cette génération qui a grandi aux cotés de Harry Potter, mais surtout avec ces téléphones de plus en plus sophistiqués pour arriver aujourd’hui à l’IPhone7. De cette génération qui était bien trop jeune quand elle a vu les « Twin Towers » s’écrouler en boucle sur tous les écrans télévisés alors que la vie continuait, que Marion Cotillard recevait son oscar et que la fête perdurait.